Tuesday, 19 May 2015 09:32

Atelier régional des Parlementaires et médias sur la nutrition

image 08 tcm18-91640La malnutrition infantile est un problème de santé publique majeur à travers le monde. Selon de récentes estimations, elle représente 45% de la mortalité infantile au niveau mondial et 11% de la charge mondiale de morbidité chez les enfants âgés de moins de 5 ans. Chaque année en Afrique de l’Ouest et du Centre, 2 3 millions d’enfants de moins de 5 ans décèdent et plus d’un million de ces décès sont dus à la malnutrition. Les coûts économiques de l’inaction face au problème de la sous-nutrition sont énormes. Chaque année, les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre perdent entre 3 et 8% de leur PIB ; soit entre 14 et 37 milliards de Dollars Américains.

Au Cameroun, près de 33% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, soit plus de 3 enfants sur 10. Sept (7) régions sur 10 ont des prévalences de ce type de malnutrition au-delà de 30%, ce qui est considéré comme un seuil d’alerte. En outre 60 % des enfants de moins de 5 ans sont anémiés. La malnutrition aiguë globale est élevée dans les régions septentrionales, avec 178,140 enfants souffrant de malnutrition aigüe.

 

SITE-MALNUTRITION1C’est dans ce contexte alarmant et déplorable que le Réseau des Parlementaires Camerounais pour la Lutte Contre la Malnutrition «Racine de vie» a organisé, en partenariat avec la section Nutrition du Bureau Régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, un atelier régional de formation des parlementaires et responsables des médias sur la nutrition, du 12 au 13 mai 2015.

 

Durant les deux jours de séminaire, la quarantaine de participants venus de la RDC, du Congo, du Gabon, du Mali, du Tchad, du Niger, de la Guinée Equatoriale ainsi que des participants du Cameroun ont échangé sur les stratégies, l’identification et le rôle précis des différents acteurs, mais aussi les actions de sensibilisation et de communication à mener pour endiguer ce fléau dans en Afrique sub-saharienne.

 

Dans son mot de bienvenue, l’Honorable Vincent de Paul Emah Etoundi, Président du Réseau «Racine de Vie», tout en remerciant les différents partenaires qui ont contribué au succès de ce séminaire et à tous les parlementaires qui ont bien voulu prendre part personnellement aux travaux, a tenu à rappeler que le tandem parlement média constitue un axe de synergie très intéressant sur lequel on peut s'appuyer pour lutter efficacement contre la malnutrition qui demeure un véritable problème de santé public et un fléau de taille, qui affecte des millions d'enfants en Afrique et augmente le cercle vicieux de pauvreté.MALNUTRITION-SITE2-2015

 

A l'issue de l'atelier, les parlementaires et les médias ont d'une part mesuré l'ampleur et les conséquences du phénomène dans la lutte contre lequel l'Afrique reste encore à la traine avec 45% des pays affectés et d'autre part compris que la malnutrition est un fléau qu'on peut combattre et que la réduction est tout à fait réalisable. Ils ont cependant souligné la nécessité absolue d'agir ensemble et d'investir dans la nutrition. Les participants se sont ainsi engagés à intensifier les actions de plaidoyers et de sensibilisation sur la question de la malnutrition, encourager leurs pays dans la production et la dissémination des données sur la nutrition.
Les parlementaires se sont également engagés à faire inscrire des lignes budgétaires consacrées à la nutrition dans les secteurs concernés, veiller à l'utilisation effective des fonds allouées et inciter les gouvernements à faire de la lutte contre la malnutrition une priorité dans les politiques nationales de développement.

Read 774 times