SG de la Section RDPC du Mfoundi 3

Written by

A la suite du renouvellement des organes de bases du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC, parti politique au sein duquel je milite depuis 1987) en 2007, j’ai été élu Secrétaire Général de la section RDPC du Mfoundi 3. Après la disparition du Président élu en Octobre 2010, nous poursuivons l’œuvre d’animation pour un rayonnement du parti dans notre circonscription sous la houlette du vice président Mr. André Mama Fouda.

Président du Bureau Exécutif de l'Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé (ECPY)

Written by

logo-ECPY-okCréée en 2013, l’Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé est une association apolitique, laïque et à but non lucratif dont la finalité est de contribuer à la promotion de la démocratie, les Droits de l’Homme et le renforcement de l’Etat de droit à travers le renforcement des capacités des différents acteurs politiques, économiques, sociaux et associatifs. D’où sa devise programmatique: « Pour une gestion citoyenne, participative et responsable de la chose publique ».

L’ECPY est une plateforme d’échange et de dialogue qui vise la formation de jeunes responsables issus de partis politiques et de différents secteurs de la société civile, y compris des minorités ethniques, des médias et du monde des affaires.

Président du Conseil d'Administration de Galilée Cameroun

Written by

Logo GalileeAprès de nombreux échanges fructueux établis entre l’Honorable, les élus de la Région Nord Pas-de Calais en France et l’Institut pour la Gouvernance en Afrique Centrale (IGAC), les différentes parties ont constaté la proximité de leurs objectifs et la complémentarité de leurs métiers dans un contexte de décentralisation et de promotion de l'économie sociale et solidaire. Ainsi, pour acter ce partenariat, une Association dénommée Galilée Cameroun à été créée avec pour objectif d’appuyer les acteurs du développement des territoires (élus locaux, leaders communautaires et associatifs, entrepreneurs sociaux…) afin que leurs interventions aient un véritable impact sur le développement de leurs communautés et populations.

Délégué de l'Assemblée Nationale à l' UIP

Written by

UIP

L’assemblée Nationale a, en ce jour du 21 Juin 2011, désigné l’Honorable Emah Etoundi comme son délégué à la prestigieuse Institution. 

L’ IUP  est l'Organisation Mondiale des Parlements des États souverains. Créée en 1889, elle est la plus ancienne des institutions internationales à caractère politique.Désireuse de promouvoir la paix et le principe de l'arbitrage international, elle a jeté les bases de ce qui est aujourd'hui la coopération multilatérale institutionnelle et a plaidé pour la création d'institutions analogues au niveau gouvernemental, qui se sont concrétisées sous la forme de l'Organisation des Nations Unies. L' a également contribué à la création de ce qui est aujourd'hui la Cour Pernanente d'Arbitrage de La Haye. L' œuvre en étroite collaboration avec l'Organisation des Nations Unies dont elle partage les objectifs et appuie les efforts. Elle coopère en outre avec les organisations interparlementaires régionales et les organisations internationales, intergouvernementales et non gouvernementales qui s'inspirent des mêmes idéaux.

Officier d'état civil

Written by

A ce titre, il m’incombe la lourde charge de dresser les actes d’état civil en faveur des populations du village Afanoyoa IV et des villages environnant. Assermenter, non seulement il convient de célébrer les mariages mais  de dresser tous documents d’état civil prévus par la loi.

D’une façon générale, tout représentant du peuple à l’Assemblée Nationale devrait parvenir à accomplir ses missions classiques que sont le vote des lois et le contrôle de l’activité gouvernementale. Soucieux d’assumer pleinement ses fonctions, ce dernier ne peut inéluctablement que soumettre aux autorités compétentes les doléances  et  autres attentes du peuple tout en finançant à titre symbolique les microprojets dont le caractère modique de l’enveloppe est notoire. Les difficultés découlent du dévoiement de ces missions dans notre société.

En effet, une perception commune fait du député un assistant social doté des ressources inépuisables aux fins de satisfaire les multiples besoins des populations.

Il faut avouer que je n’échappe pas à cette évidence. Raison pour la quelle en plus des huit millions destinés au financement des microprojets parlementaires chaque année, le devoir de proximité m’impose la recherche des ressources supplémentaires par un déploiement quotidien à travers des actions de lobbyings, de partenariats et intercessions diverses, pour répondre autant que possible aux attentes des populations.

Par rapport aux droits de l’homme, j’ajouterai même les libertés en complément : ce sont des droits humains dont la violation doit être absolument combattue. A ce propos, il me semble que notre pays qui avait déjà consacrée une loi sur les libertés fort significatives a marqué un point tout aussi décisif en 2004 en érigeant le comité national des droits de l’homme en une véritable Commission Nationale Indépendante.

Même si cette institution comme toutes celles qui sont mises en place par le gouvernement souffre d’un déficit de crédibilité, il importe de saluer la volonté politique et d’apprécier le rôle  somme toute déterminant que joue cette auguste institution au quotidien pour la défense de la cause humaine en terme de droits de l’homme et des libertés dans notre pays.

En ce contexte de démocratisation et de promotion d’un développement participatif, la décentralisation et la gestion communale qui en découlent constituent à mon humble avis une véritable bataille que le gouvernement du renouveau est en train de gagner. Le vote et la promulgation des dernières lois portant sur la fiscalité locale et le régime financier des collectivités territoriales élaborées dans l’esprit de la constitution du 18 janvier 1996 permettent d’asseoir véritablement les fondements d’une nouvelle gouvernance locale.

Cependant, dans sa phase de mise en œuvre, il importe que ce dispositif législatif soit accompagné des mesures telles que la modernisation, l’adaptation de l’administration territoriale et l’institution préfectorale au nouveau contexte de décentralisation et aux dispositions légales y afférentes ; car, la décentralisation et le renforcement des compétences des collectivités territoriales appellent l’exercice d’une nouvelle tutelle.

En outre, il me semble que tout doit être fait pour la sécurisation des ressources communales, l’information et la formation continue et régulière de l’ensemble des acteurs intervenant dans le processus de décentralisation et de la nouvelle donne de gestion communale en vue de son appropriation par tous

La question de la valorisation de la chefferie traditionnelle constitue l’une des aspirations des différents dépositaires de l’autorité traditionnelle et autres auxiliaires d’administration au Cameroun. Cela a été du reste l’une des préoccupations de la toute première Assemblée Générale des Chefs traditionnels de notre pays qui s’est tenue à Yaoundé les 27et 28 mars 2010.

Délégué de la Francophonie au Forum Mondial de la Démocratie

Written by

universit dt sur la democratie 1Après trois participations successives aux Universités d’Eté de Strasbourg comme représentant de l'Afrique Francophone, Le Député a eu l’insigne honneur d'être encore une fois désigné comme membre du Groupe Francophone de l'Organisation Internationale de la Francophonie au Forum Mondial de la Démocratie de Strasbourg qui s'est tenu du 09 au 12 octobre 2012. Ci contre en compagnie de Michel Rocart ancien Premier Ministre Français pour la leçon inaugurale lors de l'Université d'Eté en Juillet 2010.

Page 1 of 2