Wednesday, 12 April 2017 16:22

Ouverture de la deuxième session de formation en droit international des droits de l'homme

iidh-honL’Honorable EMAH ETOUNDI Vincent de Paul a pris part le 10 avril à la cérémonie d’ouverture de la deuxième session de formation en droit international des droits de l’homme organisée par l’Institut International des Droits de l’homme – Fondation Réné Cassin en partenariat avec l’Observatoire International de la Démocratie et de la Gestion des Crises et Conflits (OIDEC), le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, l’Institut des Relations Internationales du Cameroun et l’Ecole Citoyenne et Politique de Yaoundé dont il est par ailleurs le Président du Bureau Exécutif. Deuxième dans le genre au Cameroun, cette formation qui a lieu à l’IRIC et à laquelle prennent part 120 participants de venant de l’Afrique est intitulée : «La Justiciabilité des Droits Economiques, Sociaux et Culturels».

L’objectif de cette deuxième session de formation est d’offrir à un public francophone, issu de la famille judiciaire, des organisations de droits de l’homme et des forces de l’ordre ainsi qu’aux officiels gouvernementaux, un accès à un enseignement d’excellence dans le domaine du Droit International des Droits de l’Homme et de contribuer à la promotion de ces derniers dans le cadre des institutions nationales des Etats et de leurs juridictions.

La cérémonie solennelle qui était présidée par le Représentant du Ministre des Relations Extérieurs a été marquée par la présence d’importants invités au rang desquels les Chefs des Missions Diplomatiques De la France et de la Suisse, le Représentant du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, la représentante de la Fondation Réné Cassin, le Representant de l’OIDEC et un parterre de personnalités.

Cette session se tient dans un contexte où les menaces qui pèsent sur la paix et la sécurité ne sont plus, en première ligne, d’ordre militaire. « Ce sont les conflits internes, la criminalité transfrontalière organisée, le terrorisme international, l’extrémisme religieux, les déplacements de populations, les violations massives des droits inhérents à la personne humaine, la pauvreté et les changements climatiques qui compromettent la stabilité et la coexistence pacifique des populations africaines » a tenu à rappeler l’Honorable Emah Etoundi dans son allocution de circonstance lors de la cérémonie solennelle d’ouverture. « Les violations flagrantes des droits économiques, sociaux et culturels (DESC) comptent indéniablement au nombre des facteurs favorisant l’émergence de tels conflits et catastrophes, et tout particulièrement la naissance et l’enracinement de réseaux terroristes et de groupes armés » a-t-il continué.

La session qui se tient sur une semaine s’articule autour d’une série de cours fondamentaux, magistraux, des cours thématiques, des conférences spéciales, des exercices, des cas pratiques et des simulations. Cette formation sera sanctionnée par un test d’évaluation le samedi 15 avril 2017 avec la remise des certificats.

Read 350 times